Menteur : qui n’est pas ce qu’il paraît être ; qui n’est pas conforme à la vérité, qui induit en erreur

Un certain nombre de techniques me permettent avec un taux de réussite de 100% de savoir si une personne est entrain de me mentir, et détecter le mensonge. Pendant, la prestation de mentalisme j’aurai l’occasion de faire une expérience avec vous, alors entrainez vous et essayez de garder la « Poker Face » (Visage Impassible).

S’il est facile de contrôler ses paroles, par exemple en répétant son texte à l’avance, il est plus complexe de maîtriser son langage corporel et un mensonge. Par conséquent, les signaux de tromperie sont à rechercher dans le langage du corps, sur le visage, dans les mouvements des mains et des pieds.

Observer les expressions faciales pour déterminer si une personne ment pourrait vous éviter d’être victime d’une tromperie. Ou bien, cela pourrait vous aider à savoir s’il est sûr de faire confiance à votre cœur et de vous impliquer avec un(e) bel(le) inconnu(e). Les analystes de jurys utilisent la détection de mensonges lorsqu’il s’agit d’aider à sélectionner un jury, les policiers font de même pendant les interrogatoires. Même les juges utilisent la détection de mensonges pour déterminer de quel côté se prononcer. Pour utiliser ces techniques, vous devrez apprendre à lire les petites expressions du visage et du corps que la plupart des gens ne remarquent pas. Il faut un peu de pratique, mais apprendre cette compétence peut être fascinant, je le pratique régulièrement en prestation, afin de vous faire faire le fameux test du détecteur de mensonge. Mais comment cela fonctionne ?

Cherchez les micro-expressions. Les micro-expressions sont des expressions faciales qui clignotent sur le visage d’une personne pendant une fraction de seconde et révèlent une émotion réelle de la personne, sous le mensonge. Certaines personnes peuvent être naturellement sensibles à elles, mais presque tout le monde peut se former à détecter ces micro-expressions.

  • Typiquement, quand une personne ment, sa micro-expression sera une émotion de détresse, caractérisée par les sourcils tirés vers le haut, vers le milieu du front, provoquant de courtes lignes qui apparaissent sur la peau du front.
Regardez si la personne se touche le nez et se couvre la bouche. Les gens ont tendance à toucher leur nez davantage quand ils mentent et beaucoup moins quand ils disent la vérité.Ceci peut-être dû à une poussée d’adrénaline dans les capillaires nasaux, provocant une démangeaison du nez. Une personne qui ment est plus susceptible de couvrir sa bouche avec une main ou de placer ses mains près de sa bouche, presque comme si elle voulait couvrir les mensonges qui en sortent. Si la bouche semble tendue et que les lèvres sont pincées, cela peut indiquer une détresse
menteur mentaliste
Notez les mouvements des yeux de la personne. Vous pouvez habituellement dire si une personne se souvient de quelque chose ou maquille les choses, en vous basant sur ses mouvements oculaires. Quand les gens se souviennent de détails, leurs yeux se déplacent vers la gauche s’ils sont droitiers. Quand les droitiers maquillent quelque chose, leurs yeux se déplacent vers la droite. L’inverse est vrai pour les gauchers. Les gens ont aussi tendance à cligner plus rapidement des yeux (« palpitation oculaire ») quand ils sont en train de mentir. Plus fréquemment chez les hommes que chez les femmes, un autre mensonge peut faire qu’ils se frottent les yeux.
  • Regardez les paupières. Celles-ci ont tendance à se fermer plus que d’habitude quand une personne voit ou entend une chose avec laquelle elle n’est pas d’accord.Cependant, cela peut être un changement très furtif, vous aurez donc besoin de savoir comment la personne cligne normalement des paupières au cours d’une situation non stressante pour faire une comparaison exacte. Si les mains ou les doigts vont également vers les yeux, c’est peut-être un autre indicateur que cette personne essaie de « bloquer » la vérité.
  • Soyez prudent avec l’évaluation de la véracité de la déclaration de quelqu’un sur l’unique étude de ses mouvements oculaires. Des études scientifiques récentes ont jeté le doute sur l’idée que la recherche d’une certaine direction peut aider à identifier quelqu’un qui ment. De nombreux scientifiques pensent que la directivité de l’œil est un mauvais indicateur statistique de véracité.

N’utilisez pas le contact visuel ou l’absence de celui-ci comme un indicateur unique de véracité. Contrairement à la croyance populaire, un menteur n’évite pas toujours de regarder dans les yeux. Les humains rompent naturellement le contact visuel et regardent des objets immobiles pour les aider à se concentrer et à mémoriser. Les menteurs peuvent délibérément établir un contact visuel pour paraître plus sincère. Ceci peut être pratiqué pour surmonter une gêne, comme un moyen de « prouver » que la vérité est racontée.

  • En effet, il a été démontré que certains menteurs ont tendance à augmenter le niveau de contact visuel en réponse au fait que les enquêteurs ont souvent considéré le contact visuel comme une vérité.De toute évidence, utilisez uniquement l’aversion pour le contact visuel comme un indicateur dans un contexte général d’augmentation de la détresse lorsque des questions difficiles sont posées

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d blogueurs aiment cette page :