Quel effet est massivement utilisé par les marques commerciales lors d’évènement sportif (dans les stades par exemple) ?
Qui ne s’est jamais demandé à quoi servait les pub tout autour des terrains de foot lors d’un grand match ?
Ces pubs profitent d’un effet appelé « de simple exposition ». Vous avez l’impression de ne jamais y faire attention ? Et bien les publicitaires ont gagné. Le moins vous les voyez, le mieux votre cerveau les intègre.

Décrit par Robert Zajonc (1968), l’effet de simple exposition se caractérise par une augmentation de la probabilité d’avoir un sentiment positif envers quelqu’un ou quelque chose par la simple exposition répétée à cette personne ou cet objet. En d’autres termes plus nous sommes exposés à un stimulus (personne, produit de consommation, lieu) et plus il est probable que nous l’aimions.

L’application la plus fréquente de cet effet cognitif est la publicité. On en vient à être attiré par un objet sans l’avoir jamais essayé.

L’effet de simple exposition est un type de biais cognitif.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

%d blogueurs aiment cette page :